The Long Tail

Pour nous pauvres francophones laborieux, un très intéresant article sur « The Long Tail » (« La Longue Traîne ») de Chris Anderson. Merci à Didier Durand pour cette présentation qui, pour mon cas résonne très clairement dans mes propres pourcentages de projections de cet Univers en construction qu’est Internet, sorte de génie invoqué par la société de consommation et la Guerre Froide. Bref, ça donne envie d’en savoir plus.

En synthèse, la « Longue Traîne ». c’est la transition économique du marché de masse au *marché des millions de niches » que de multiples industries comme les livres, la musique, la vidéo, etc…vivent actuellement à travers l’Internet.

Je ne commenterai pas l’aspect économique, sur lequel je ne suis pas compétent. Pour re(rere)parler d’expérience utilisateur, seul événement majeur tangible dans le Web dit-2.0, je pense que nous allons trouver nos usages, simplifier pour faire adopter et élire quelques nouveaux géants du Net.

J’ai l’image des myriades de micro-goutelettes d’un gros nuage en route vers un air plus froid où l’information va se cristaliser et retomber au sol une fois de plus…

Lancement : Web>tooz Agrège L’actualité Du Web 2.0 Sur Une Page

WEBTOOZ : toute l'actualité du Web 2.0Lancement aujourd’hui de web>tooz, un tracker d’une grande simplicité pour suivre d’un coup d’oeil toute l’actualité du Web 2.0 !

Et hop, un outil pratique : web>tooz

Le Projet Du Futur World Trade Center Dévoilé

Ground Zero : Projet de reconstructionNEW YORK (Reuters) – Trois des architectes chargés de la conception du site où se dressait le World Trade Trade Center de New York, détruit le 11 septembre 2001, ont dévoilé leurs projets jeudi, donnant un premier aperçu global du futur « lower Manhattan ».

Les Britanniques Norman Foster et Richard Rogers et le japonais Fumihiko Maki ont conçu chacun l’une des tours qui seront construites d’ici 2012 autour du mémorial des attentats.

Culminant à 411, 382 et 288 mètres elles feront partie des gratte-ciel les plus hauts de la ville, mais aucune n’égalera la Tour de la Liberté (541 mètres), dont l’Américain David Childs a dévoilé le projet il y a quelques mois.

L’ensemble, évalué à 11 milliards de dollars, est visible sur le site internet www.wtc.com.

La tour conçue par Foster, sans doute la plus remarquable, semblera constituée de quatre éléments distincts surmontés de facettes orientées de façon à diriger l’oeil vers le mémorial.

« Lorsque vous regarderez cette tour, elle vous dira immédiatement où se trouve le mémorial », a déclaré l’architecte.

Google Actualités Accessible Sur 200 Ans

Google News vient de casser les barrières temporelles et propose désormais d’effectuer des recherches sur l’actualité en remontant jusqu’au début du 20ème siècle. Pour cela Google a signé un nombre de partenariats avec différents titres. Selon PaidContent rapportant le New York Times les sources incluront le Wall Street Journal, New York Times (jusqu’à 1981), Washington Post, Time (archivent jusqu’en 1923), Guardian Unlimited, Factiva, Lexis-Nexis, HighBeam Research et Thomson Gale. Certains résultats seront accessibles en mode payant uniquement et n’afficheront pas de publicité.

News Archive Search

L’article sur TechCrunch

Web 2.0 : Où Est Le Business Model ?

Article intéressant sur peut-être les interrogations à bien avoir en tête sur le phénomène du Web 2.0.

Lu sur InfoWorld, Peter Yared, président d’ActiveGrid, revient sur le manque de business models dans le Web 2.0. Petite traduction paraphrasante :

Selon une étude TNS Media, le marché publicitaire américain incluant tout, de la presse à la publicité en ligne en passant par la TV est estimée à 140 milliards de $/an. Ce que ce chiffre a d’intéressant, c’est qu’en imaginant que l’ensemble de ce budget publicitaire soit d’un seul coup – et non pas de manière progressive – dépensé uniquement sur Internet, le marché global serait toujours de 140 milliards de dollars… Et ce qui est préoccupant avec ce chiffre c’est que les évaluations de la valeur totale du supposé potentiel publicitaire des sociétés « Web 2.0 » dépasse de loin leur valorisation effective si elles prenaient tout le marché publicitaire.

Bref, elles annoncent plus de parts qu’il n’existe de gâteau..

De nombreuses personnes affirment qu’on ne peut pas comparer le « Web 2.0 » aux « dot Com » du « Web 1 », ces entreprises étant dirigées par des techniciens, le lancement d’une entreprise étant moins coûteux, etc… En effet, on peut aujourd’hui créer une société sans les coûts en hardware et en licences d’hier, et sans qu’il soit nécessaire d’avoir un budget pub colossal. Mais, chose remarquablement semblable : l’absence totale de business model au-delà d’une revente à Yahoo ou Google…

En réalité, combien de sites « Web 2.0 » utilisez-vous ? Et votre maman les utilise t-elle ?

Ce que le « Web 2.0 » a changé ce sont les attentes des gens en terme d’expérience utilisateur. Aujourd’hui les sites doivent être ergonomiques, leur navigation simple, ils doivent pouvoir relier les informations de source multiples et permettre aux utilisateurs d’interagir en générant leur contenu, en plaçant leurs labels, etc… En revanche, si le « Web 2.0 » est mort, ses effets eux, perdureront longtemps, à mesure que les entreprises mettront à jour leurs infrastructures en fonctions des nouvelles attentes de leurs clients. Ces dernières à l’avenir vont nécessairement plus investir dans leurs sites Web, et les technologies Web 2.0 ne feront qu’accélérer ce mouvement.

Qui A Peur De Google Print ?

Dans son article, « Contrat californien et eugénisme documentaire« , Olivier Ertzscheid (Affordance.info) émet ses craintes face au projets de numérisation de Google en renvoyant dos à dos la notion de mise à disposition et surtout de rapprochement de la connaissance au plus grand nombre et celle de bigbrotherisation du savoir. Je vous conseille la lecture de cet article intéressant (ma réponse figure parmi les commentaires et conclue : Cette suspicion n’est-elle pas un peu universitaire finalement ?)

Yet Another Blog

Bonjour,

C’est parti. Je n’ai pas rédigé de note d’intention pour ce premier billet sur mon blog-acronyme-point-fr. Zéro tag, je parle à la page blanche. Alors justement de quoi va t-on parler ici ? Je suis un professionnel du Web, littéraire et scientifique comme pas mal d’autodidactes, donc a priori il n’y en aura pas que pour le Web 2.0. Je vous invite évidemment à participer aux articles qui paraîtront sur ce site et à me contacter si ça vous chante.

A bientôt.