Not Provided : Effets Sur Le Web Et Perspectives Seo

Chers consommateurs de contenus, nous allons parler dans cet article de « not provided », de la enième mort du référencement, de White spam, d’inflation du World Wide Web, de domination d’un moteur de recherche sur les esprits et, je vous la ferai à l’envers en commençant par la fin : comment Google va booster le secteur du SEO.

Not provided : mais qu'est-ce qu'ils ont bien pu vouloir dire ?

Première partie : le not provided va booster le SEO

Le référencement est mort, vive le SEO. On parle de la mort du référencement… à la papa.

Il n’y a probablement pas de causalité immédiate à chercher entre le croisement des ces deux tendances et l’arrivée de filtres comme Pingouin, mais visiblement, en France, le référencement est enfin mort cette fois, et le SEO s’est émancipé. A mesure que Google sort ses rustines et fatigue son responsable en chef Spam & Bourrage de crâne, le terme d’optimisation pour les moteurs de recherche est devenu bien plus pertinent que la notion de référencement qui n’est pas loin de celle de simple indexation.

En instaurant de nouvelles règles comme le not provided qui prive les éditeurs des requêtes Google, ce dernier poursuit ses objectifs de chiffre d’affaire, contraignant par effet de bord les référenceurs à travailler plus. Evidemment en bon communiquant assez moyen, l’OEil de Mountain View prétend lutter contre le spam et pour la vie privée. Pour revenir à notre sujet, il reste donc le spam, et là il est certain que les ex-référenceur et nouveaux Optimisateurs vont laver plus blanc.

White Spam SEO CrétinWhite Spam for White Hats

Pertinence – Qualité – White spam.

Le Bien et le Mal… Moi je préfère faire le Bien c’est-à-dire la pertinence et la qualité dans les rails de Mountain View. Je vais donc laver mon spam et me la jouer Wikipédia pour les internautes. D’ailleurs les gentils internautes ne vont-ils pas sur l’Internet pour faire des recherches et se documenter ? Bon un peu de Facebook et d’Internetainment car il est bon de sentir la chaleur de ses amis et de rire un peu, mais autrement tout le monde ne veut plus que de cette chose longue et molle dans la vitrine : du contenu pertinent et de qualité.

Nous pourrions évoquer Adsense et ses régies partenaires avec le potentiel sans fin des éditeurs affiliés, deux millions officiellement, à ce programme générant officiellement 30% des revenus publicitaires de Google… mais parlons d’Adwords. Les CPC Adwords n’étant pas à la baisse, plus qu’auparavant il va falloir expliquer aux clients quel est l’enjeu et de quels éléments ils disposent pour arbitrer : une augmentation de son budget publicitaire (Adwords, etc. vivement conseillé) ou du budget SEO.

Le référencement n’a vraiment rien de naturel

Multiplication des mots-clés travaillés – Augmentation du suivi des positions et du crawl de Google – Moyenne Traîne.

La disparition des mots-clés apportant du trafic va obliger petit à petit toute action sérieuse d’optimisation pour le référencement à suivre le positionnement d’une nombre croissant de mots-clés. C’est la réponse au not provided, une page par mot-clé, et on suit les positions. Les listes se rallongent. L’énergie à dépenser pour définir, travailler et suivre le positionnement  sur un nombre croissant de requêtes représente un surcoût important en attendant que l’industrialisation permette les économies d’échelle. L’investissement consenti par ceux qui suivront cette voie permettra d’irriguer financièrement l’industrie SEO, favorisant mécaniquement la montée en puissance des agences de positionnement et autres consultant SEO – même les graphistes et les admin sys vont faire du SEO dans leur presta – et, par transfert de compétence, des éditeurs de sites. La difficulté accrue pour connaître l’état de son référencement « à l’ancienne » nous éjecte d’une zone de confort pré-not provided vers une nouvelle ère de l’optimisation pour les moteurs de recherche. En référence à la Longue Traîne déjà bien déchirée, bienvenue dans la moyenne traîne des rapports de référencement…

Ce travail a déjà été enclenché depuis des années pour les gros et moyens sites en B2C, je parle ici de la généralisation du phénomène et des limites que le système doit immanquablement rencontrer.

La Messe est dite

La mesure du not provided a nettement renforcé l’intérêt pour les  statistiques des outils pour les Webmasters (de) Google. D’un côté vous générez vos listes de mots-clés avec les Keywords Tools d’Adwords, de l’autre cet outil qui ressemble étrangement à un tableau de bord vous indiquant si vous conduisez correctement sur le Web, un media d’endoctrinement avec la carotte des mots-clés, le bâton des alertes et pour clore le tout une police politique des dénonciations. Tout le monde écoute, les mains moites, les interventions de Matt Cutts.

Les référenceurs auront-ils les budgets et pourront-ils en vivre ? Je penche pour répondre oui. Deux forces s’affrontent dans les business vivant ou dépendant de leur présence sur le Web : la destruction créatrice (Joseph Schumpeter) qui à mon sens peut s’appliquer à l’évolution de l’économie du Web dont la vitesse est supérieure à la norme qui prévalait avant Internet, et la tendance à la consolidation via la formation de monopoles et de cartels. Cette dernière tendance est nettement à l’œuvre aujourd’hui – mais il demeure une vaste prairie de potentiel de création de nouveaux services d’intermédiation à un coût d’entrée sur le Web toujours attractif.

Une toute petite opportunité pour Bing de voir l’intérêt des référenceurs croître pour les données encore fournies par ce moteur de recherche. Du pain béni pour les acteurs comme Yooda avec son logiciel SeeUrank et des services comme MajesticSEO. En business il faut surfer, bel effet d’aubaine. Si en SEO l’artisanat restera une matière d’experts et de hackers, les volumes d’informations vont croître, donc achetez les valeurs logiciel SEO qui industrialiseront sans cesse plus le processus.

A suivre : Google et la Guerre SEO

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

*

*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.